ABDL en toute discrétion

Le fetish ABDL -comme tous les fetishs- est une passion qu’il n’est pas facile de concilier avec la vie de tous les jours. A différents niveaux, il est parfois nécessaire de prendre des précautions pour se protéger et protéger les autres.

Acheter des couches, le premier dilemme.

 

L’achat de couches est un acte parfois compliqué à assumer. C’est une barrière psychologique à franchir, qui indue plusieurs questions.

Ou commander ? Comment s’assurer de la discrétion du colis ? Comment stocker et cacher les produits ? Comment se débarrasser des couches utilisées ?

 

Dans un premier temps, il est important de relativiser et de rester terre à terre : oui, vous commandez des couches/produits ABDL. Et vous n’avez pas forcément envie que cela se sache.

Mais une boutique en ligne -comme Diaper-Minister- aura toujours à cœur de rester professionnelle. Il n’est pas dans son objectif de vous envoyer un « colis de la honte » avec le mots « couches » visibles de tous sur le carton.

Les colis sont donc envoyés dans des emballages discrets et neutre. A moins que la personne n’en ouvre le contenu, il est strictement impossible de savoir ce qu’ils contiennent.

Si vous avez peur qu’une personne tierce intercepte votre commande, la solution la plus simple est encore de se faire livrer en point relais. Cela vous laisse le temps de vous organiser, et évite toute interception du colis.

 

Le stockage et la gestion des déchets.

 

Ou stocker ses couches et accessoires ABDL ? Certains d’entre nous ont la chance de vivre seul ou avec des personnes qui acceptent le fétish. D’autres doivent se cacher de leur famille, leurs parents, leur conjoint.

 

Il est important de choisir une cachette simple et accessible : Une cave, un grenier, un fond de tiroir ou un placard. Le dessous du lit est aussi un bon endroit, souvent spacieux et pratique. Pour ceux disposant de peu de place, il est parfois nécessaire de dispatcher les éléments un peu partout, dans une pièce ou toute la maison. Pensez aussi aux solutions extérieurs si vous en avez : un casier au travail ou a l’université est parfois une bonne cachette.

 

Pour se « débarrasser » des couches, bien faire attention à la poubelle du foyer : une personne aura vite fait de trouver ce qu’elle ne devrait pas « par inadvertance ». Il est parfois plus prudent de prendre sa couche sale et la mettre dans une poubelle publique. Et par pitié… Ne la jetez surtout pas dans la nature !

 

On évitera aussi de laisser trainer une couche plusieurs jours dans une « cachette », surtout si la couche a été utilisée : les odeurs vous trahiront en moins de temps qu’il faut pour ne le dire.

 

Porter des couches en public.

 

Beaucoup de personnes souhaitent porter des couches la nuit comme le jour, mais vivent avec la peur d’être remarqué.

 

La question peut déjà se poser pour la nuit.

Il est préférable d’attendre tout le monde soit couché pour éviter qu’une personne ne vous surprenne dans une tenue inadéquate. Fermer à clé la porte de sa chambre peut parfois être problématique, car cela peut paraitre encore plus suspicieux. Ne pas oublier qu’une couche est parfois bruyante, aussi est-il bon de s’assurer que personne n’est à coté, ou ne risque d’entendre un étrange bruit de plastique ou d’attaches.

 

Porter des couches en journée amène une autre problématique.

Il faut déjà une grande confiance en soit, et tenter l’expérience par étape. De façon général, il est bon de rappeler que 99% des gens ne remarqueront absolument rien si vous portez une tenue « normale ». Privilégiez des vêtement amples (déjà pour être plus à l’aise) pour limiter une forme « étrange » qui apparaitrait sous la ceinture.

Le bruit est les odeurs peuvent aussi s’avérer problématique selon que vous soyez dans une endroit silencieux, bruyant, aéré ou fermé. Ce sont des choses à prendre en compte avant de se lancer. Après quoi, vous remarquerez rapidement que porter une couche en public est souvent une source de stress qui n’a finalement pas lieu d’être.

 

A l’opposé, il est parfois préférable de pas chercher à s’exhiber non plus : si des gens fantasment sur les couches, elles doivent aussi respecter le fait que les autres seront mal à l’aise avec ce fétish.

 

Pour vivre heureux, vivons cachés… Une devise qui s’applique on ne peut mieux à la communauté ABDL.

  • févr. 22, 2021 manu

    Très bonne démarche de ce blog qui permet aux non-initiés de franchir le cap et l'acceptation des couches sur soi

  • févr. 6, 2021 Thomas

    J'ai une question un peu bizarre.rnVoilà quand je mets une couche trop longtemps, les barrières anti fuites se déchirent un peu...rnEst-ce que ça vous est arrivé ? Comment faire pour éviter ça ? Merci beaucoup d'avance pour vos réponse en espérant que vous pourrez m'aider.

  • févr. 3, 2021 Julien

    Bonsoir tout le monde excellent sujet et très bien abordé ainsi que résumé bravo à vous, je suis un peu dans le même cas mode famille et surtout sortie le jour service et site au top

  • févr. 3, 2021 Julien

    Bonsoir tout le monde excellent sujet et très bien abordé ainsi que résumé bravo à vous, je suis un peu dans le même cas mode famille et surtout sortie le jour service et site au top

  • janv. 30, 2021 AUDREY

    Bonjour, pour ma part, je vis très bien le port des couches en public, à la maison avec ma fille à côté de moi, qui n'a rien remarqué pour l'instant. Je mets un peignoir, puis simplement une Betterdry bien épaisse, et on passe la soirée ainsi, puis au lit avec mon épouse.rnrnQuand il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir.

  • janv. 5, 2021 Marcel

    Très bien expliqué,j'en porte 24/24, et je fais très attention quand je sors de ne porté que des vêtements amples. Merci à vous pour les produits proposés ils sont très bien.

  • déc. 21, 2020 Matteo

    Moi sa me plaît mais je peux pas en commander parce que sont ma mère me dirait ses quoi

  • nov. 14, 2020 Bruno Taisne

    Sujet très bien abordé, précis et juste. Bravo les gars ! Pour la question en dessous, j'ai failli mettre 32 et demi. Bisoupouèt.

  • nov. 13, 2020 Wojewodka

    Très bonne article

Leave a comment

Categories